chronoderive

Il y a 600 millions d’années, l’atmosphère se forme (avec l’oxygène, recyclé par la chlorophylle des arbres). En 1915, Alfred Wegener soutient une théorie de la dévire des continents, qui étaient, il y a 600 millions d’années, collés les uns aux autres en un seul continent, la Pangée, qui sera séparée par la Tethys (premier océan) et deviendra 2 continents, Gondwana et Laurasie. Le calendrier géologique désigne les boulversments importants dans la création lente de la terre et de la vie. Les quatre ères importantes (du primaire au quaternaire) se décline en périodes qui désignent le changements de couches géologiques (granit, calcaire, argile, roches sédimentaires), qui ont été ramenées à la surface par des prélèvements en profondeur.

La théorie de la dérive des continents a été établie par Alfred Wegener en 1919. Il s’était dit que l’Amérique du sud « rentrait » parfaitement dans l’Afrique. Cette théorie n’a été prise au sérieux que 50 ans après, quand on a découvert la tectonique des plaques, qui se rentrent dedans et se déchirent, en observant que l’Himalaya grandit d’un mètre par siècle. Les continents, se mouvant sur des couches de laves, mettront encore 100 millions d’années pour se cogner entre eux, dans l’autre sens, puis repartiront dans le sens inverse, celui des origines.